Construire son premier robot Vex !

  1. Monter son premier robot
  2. Connecter son cortex et son joystick VEX ensemble
  3. Commencer à programmer son robot Vex avec RobotC

Tutoriel Vex robotics : Monter le Protobot !

Bonjour tout le monde !

Vous venez d’acquérir votre premier robot Vex et vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez peur de faire des erreurs ? Alors ce tutoriel est fait pour vous ! Sinon rendez-vous ici
En effet tout au long de ce tutoriel je vais essayer de vous guider et de vous faire éviter les pièges les plus déstabilisants que vous pourriez rencontrer.

Première étape : Ouvrir son kit

He bah oui c’est déjà une étape importante ! Il ne faut pas négliger l’ouverture d’une boite contenant de nombreuses pièces robotiques afin de s’organiser dès maintenant car sinon vous risquez d’avoir l’impression d’être perdu et de ne pas savoir par où commencer !

Assez de blablas commençons ! Vous devriez tous avoir une telle boite devant les yeux :

Alors un premier conseil : prenez une table avec beaucoup d’espace et sortez tous les éléments à part les roues (volumineuses et inutiles pour le moment ! ) puis triez les par groupe (les pièces en métal, les vis, les moteurs)




A partir de ce moment nous allons beaucoup nous référer au guide présent à l’intérieur de la boite : guide for building the protobot and tumbler.



Ouvrez la page dépliante de la première page et vous verrez les références de tout ce que vous avez sorti.
En effet sur les plans de montage que vous trouverez plus loin les pièces seront indiquées par des références et non par des noms.
Il faut donc savoir à quelle pièce correspond quelle référence et c’est là que des casse-têtes peuvent apparaître et des erreurs être commises.

Par exemple comme vous avez déjà pu le remarquer, les paquets contenant des vis sont plus nombreux que le nombre de vis référencés… alors quelle vis correspond à quelle référence ?!?! He bah il faut regarder dans les schémas sur quoi on les branchent, sur les dessins des références regarder qui est plus grande que qui, qui a le plus gros diamètre, y a-t-il des signes caractéristiques etc…
Voici donc deux photos avec les références en dessous des paquets pour vous aider à y voir plus clair (personnellement avec mon équipe on s’étaient trompés sur les vis SS2 donc on a pensé que ça serait plus clair comme ça) :


Pour les vis SS2 vous trouverez à l’intérieur de ce paquet un morceau en métal, il est à brancher sur chaque moteur tout de suite pour ne pas oublier quand vous fixerez les moteurs ! Les SS2 sont les plus petites vis les plus grandes sont optionnelles.




Vous différenciez les A15 des R15 par leurs formes dessinées à droite de leurs dessins techniques sur la première page dépliante.



Pour les pièces SQ et B vous pourrez les reconnaître grâce à leur taille, elles sont de la même taille que sur les dessins (Pour les pièces de type B vous verrez que vous avez 4 tailles différentes mais que 3 références : les plus petites sont les B0 que nous n’utiliserons pas ici).

Un dernier conseil avant de vous laissez construire rangez vos vis ! Sinon vous risquez d’en perdre ou de les confondre. Personnellement avec mon équipe nous avons utilisé une boite de rangement, on vous la conseille fortement :

La construction :

Je vous invite dès maintenant à mettre votre batterie 7,2V en charge pour le tutoriel suivant.
Voilà les préparatifs et les explications sont donnés, allons-y pour construire notre premier robot !
Pour cela je ne ferais rien de mieux que votre guide écrit je vous invite donc à le suivre pas à pas pour bien tout comprendre et je vous mets les photos de notre avancée avec différents conseils sur certaines étapes ou nous avons réfléchi ou rencontré un problème :
(Vous avez dans le kit tous les outils nécessaires pour visser les éléments entre eux)

Ici le problème rencontré peut vous paraître bête mais je préfère le préciser, c’est que les « vis » BR sont constituées de 2 composants et on vous explique comment les utiliser à la page 2 image 5. Vous y trouverez d’ailleurs d’autres astuces de montages si vous ne les connaissiez pas avant.


Ne vous trompez pas sur les accroches ! Comptez le nombre de carrés d’espace avant et après avoir vissé les composants sinon risque de frottements indésirables ! N’oubliez pas les écrous pour bloquer les tiges en métal aussi.





N’oubliez pas ici les petits SP1 et les écrous et ne vous trompez pas de roues ce ne sont pas les plus grandes que vous fixez ici : regardez bien les dessins.






Faites bien attention à ce que les trois tiges soient bien en contact avec la partie du châssis (surtout celle du moteur).






L’erreur à ne pas commettre ici est de ne pas se tromper dans les accroches et garder les mêmes espaces que sur le dessin de montage








Une autre vue pour être bien sûr !








Attention encore une fois aux espaces et aux écrous.







Pour le pliage nous l’avons effectué à la main, ce n’est pas le plus pratique je vous l’accorde mais c’est faisable


Maintenant il ne vous reste plus qu’à accrocher les deux parties ensemble et votre robot sera finit. Aucune nouvelle difficulté rencontré mais comme on est gentil on vous met une image du rendu final, histoire d’être sûr que vous n’ayez rien oublié ! ;)

?Mais le robot est déjà fini ??? Et toutes ces pièces qui restent, elles servent à quoi ???
En effet le Protobot est déjà fini mais ce robot n’est que le commencement une manière de vous familiarisez avec les technologies VEX Le but après est de construire votre propre robot qui correspondra à une tactique pour la compétition ou à un besoin énoncé.

?D’accord mais sur l’image le robot est différent du mien !
Nous n’avons fini la mécanique du robot en elle-même.
Je vous invite maintenant à suivre le tutoriel sur comment bien commencer en électronique et programmation VEX avec un VEX cortex 2.0 et ensuite nous pourrons assembler les derniers composants !